Alors voilà !

  1. Reprendre tout depuis le début… ou presque.
    Non, parce que faire du tri d’accord mais recommencer 20 ans de recherches généalogiques, faut pas charrier quand même ! Non, mais reprendre pour chaque personne, chaque acte, chaque source et y traquer la moindre petite info. Identifier (ou essayer…) tous les témoins, parents… je suis sûre que certains ancêtres introuvables doivent se cacher dans ces registres… l’info qui me manque doit être sous mes yeux depuis longtemps !
  2. Exploiter toutes les sources qui dorment dans mon ordi ou mes tiroirs
    Les documents scannés cet été chez des cousins, imprimer tous les actes que j’ai téléchargé, mettre à jour mon site, mon logiciel et ma sauvegarde…
  3. Pour chaque personne, il y a encore du travail !
    Créer des lignes de vies pour m’y retrouver, et un tableau de recensement. Dépasser le seuil des 3 actes (naissance, mariage, décès), partir à la recherches d’autres sources (beaucoup d’archives sont manquantes concernant les communes corréziennes que je recherche).
  4. Me créer un journal de recherches papier
    Pourquoi papier ? D’abord parce que j’adore écrire, et puis parce que le premier que j’avais fais sous Word a tout simplement disparu !!! Plus aucune trace, j’ai perdu toutes mes notes. Là au moins, même si je ne sais plus où je l’ai posé, je finirai bien par remettre la main dessus (!)
  5. Faire une liste de mes idées de recherche et les classer par personnes et par priorités :
    Vérifier les tables des successions et absences pour mes sosas 128/129 (Pierre Chaumeil et Françoise David) ; rechercher le contrat de mariage de François CHAUMEIL mon sosa 64 avec Marguerite Coudert ; la possibilité de continuer mes recherches sur la famille Urvoy ; sur le frère de mon beau-père s’appelait Ernest (alors que tout le monde pensait que c’était André, à creuser…)
  6. Écrire la vie de mes ancêtres les plus proches
    Je me suis rendue compte que j’avais plein d’erreurs dans la tête, même concernant mes grands-parents ou des oncles et des tantes…
  7. Identifier clairement toutes les photos de famille
    J’en connais beaucoup mais il m’en manque également pas mal. Je dois renommer toutes les photos en ma possession, les scanner et les légender.
  8. Faire du tri dans mes favoris + un export en cas de perte (…)
    Cela m’est également déjà arrivé et rien de plus frustrant que de ne plus retrouver ses sources ou de devoir recommencer des recherches. Très compliqué aussi de retrouver le site dans lequel j’ai vu l’information que je cherchais…
  9. Faire un mini arbre généalogique pour situer les ancêtres éloignés classées par sosa
    C’est quelque chose que j’ai déjà mis en place pour les familles auquel j’ai consacré un dossier entier. Cela me permet de voir en un clin d’œil le lien qu’elles ont avec moi.
  10. Et peut-être celle qui me tient le plus à cœur
    Réaliser avec ma fille un livret sur ses ancêtres maternels et paternels ayant combattus dans la grande guerre, ainsi que leurs familles ! 
0