Bonjour et bienvenue sur mon blog de généalogie familiale !


Vous y trouverez toutes sortes d’articles qui ont pour but de faire revivre et faire connaître nos ancêtres : 
des portraits ; des « rdv ancestraux » dans lesquels j’imagine ma rencontre avec un de mes ancêtres ; des articles où je les fais parler à la première personne pour mieux nous raconter leur vie ; des arbres généalogiques, des bilans sur mes recherches, des albums photos…

Je vous souhaite une belle balade à travers le temps et j’espère que vous prendrez autant de plaisir à me lire que j’en ai en écrivant ! N’hésitez pas à laisser un petit commentaire, ça fait toujours plaisir !

Solène

Abonnez-vous à Histoires d'ancêtres !

Politique de confidentialité

K comme km

K comme km

Le K est une lettre pour laquelle il est assez difficile de trouver des mots ! Alors, j’ai choisi les km pour illustrer la sédentarité de mes ancêtres. 

J comme jouets !

J comme jouets !

Pour ceux qui me suivent sur ce challenge depuis le début, vous savez que j’ai eu l’idée de cet article sur les jouets en écrivant l’article H comme Hochet !

I comme il y a … ans

I comme il y a … ans

Que s’est-il passé il y a 11 ans, 39 ans, 142 ans ou 206 ans ? Bref, quels événements ont eu lieu un 09 novembre dans notre famille ?  

H comme Hochet

H comme Hochet

J’aurais pu vous faire un article sur le hochet à travers les âges, nos ancêtres en possédaient-ils ? Mais je vais plutôt vous parler de ma première ancêtre « de père inconnu ».

G comme Grimault

G comme Grimault

Aujourd’hui, je veux vous parler d’une famille de mon arbre que je n’étudie pas souvent parce qu’assez éloignée de moi. La famille Grimault à Comblessac.

F comme Famille

F comme Famille

Oui je sais, celle-là était facile. Mais la famille est une donnée (un concept… ?) fondamentale pour le généalogiste puisqu’elle constitue sa matière première. La mienne est composé de 274 variantes* !  

E comme épine

E comme épine

Une épine généalogique peut-être une personne que l’on n’arrive pas à identifier, ou un événement introuvable concernant un ancêtre. On a beau essayer de la résoudre, elle est insaisissable et on met souvent du temps à y parvenir, comme pour une épine dans le doigt ou le pied !

D comme documents

D comme documents

Je suis toujours fascinée lorsque je tombe sur un document ancien. C’est un tel lien avec nos ancêtres, imaginer qu’ils l’ont touché, écrit dessus, rangé dans leurs affaires ! J’ai l’impression, en fermant les yeux, de pouvoir me transporter dans leur univers, dans leur vie.

C comme Capet

C comme Capet

Capet est mon nom d’épouse. Je n’ai quasiment pas fait beaucoup de recherche sur la famille de mon époux, mais voici le résultat de ces recherches.

B comme Bahon

B comme Bahon

Pour cette deuxième journée de challenge, je vous emmène en Bretagne, à la rencontre d’une des familles de mon ascendance maternelle, la famille Bahon ! 

A comme Amélie

A comme Amélie

Je débute ce challenge par mon arrière grand-mère paternelle, Amélie Reyrolle, épouse de Pierre Bretagnolle. Elle a traversé 2 guerres, s’est retrouvée veuve, a élevé 5 enfants, a été un temps patronne de restaurant, s’est remariée, est revenue dans son village et est redevenue agricultrice.

C’est pour demain !!!

C’est pour demain !!!

A partir de demain, commence le challenge A à Z : les généalogistes publient sur leur blog, un article par jour avec pour fil rouge l’alphabet, et pour contrainte de thème la généalogie, l’histoire familiale, l’histoire régionale…